Viber, un concurrent sérieux pour Skype….

Tout Geek que je suis, je n’avais jamais vraiment utilisé de Viber. J’avais brièvement entendu mentionner cette application il y a quelques mois mais pas plus.

En essayant de convaincre un oncle entrepreneur de prendre un Smartphone, je réussi à lui faire prendre un iPhone que je configure pour lui. Je lui mets quelques applications et surtout Skype pour lui permettre d’appeler et voire ses enfants étudiants en Amérique du Nord. Et finalement il me téléphone le lendemain pour me dire que son fils cadet lui demande d’installer Viber pour pouvoir appeler et échanger des sms gratuitement.

Viber est une application gratuite, disponible sur les plateformes iPhone et Android depuis moins de deux ans et revendiquant plus de 60 millions d’utilisateurs. Elle permet de passer des appels gratuits et échanger des sms à travers une connexion wifi ou internet mobile (GPRS/EDGE/3G). Cette application a des avantages évidents par rapport à Skype. D’abord, pas besoin de savoir le pseudo ou le nom d’utilisateur Skype d’un contact. En effet, l’application scanne le répertoire du téléphone et ajoute automatiquement les contacts qui ont installé aussi viber sur leur téléphone. Les appels passés à travers Viber vers un contact viber sont gratuits, tout comme les sms échangés. Ceci bien sur à condition qu’il y ait une connexion internet mobile ou Wifi active.

La fonction qui me plait vraiment c’est l’envoi et la réception de sms. Elle concurrence directement Chat’ON de Samsung et à une moindre mesure de BBM sous Blackberry et de iMessage (iPhone4/4S, iPad2. New iPad) qui peine à décoller. De plus, l’activation de Viber est tres simple. Sur iPhone, il suffit d’activer les notifications Push puis d’indiquer son numéro de telephone et entrer le code que Viber envoie par sms au numero indiqué lors de l’activation. Ensuite l’application demande l’autorisation d’acceder au repertoire, indispensable puis scanne pour trouver des contacts sur Viber. Des qu’une liste de contacts Viber s’affiche alors on peut passer un appel Viber ou envoyer un sms via viber. Les appels entrants Viber sont signales par une tonalite speciale.

Cette superbe application arrive bientôt sur BlackBerry, une version beta étant soumise à des tests en ce moment même.

La version Android permet d’ailleurs de passer un appel sans lancer l’application et la qualité d’appel est excellente.

Mes tests personnels sous une connexion wifi médiocre m’ont permis de vérifier que mes appels Skype saccades étaient de loin de qualité inferieure aux appels passés par Viber.

Alors, définitivement j’adopte Viber. En gardant Skype bien sur. Et vous ?

 

Pour plus d’informations: www.viber.com

Samsung’s Galaxy Note copy from China – Copie Chinoise de Samsung Galaxy Note

Samsung’s Galaxy Note which was sold up to 5 millions in 5 months created an new market for hybrid devices combining both smartphone and tablet features. Such a great device could only be apreciated by Shenzhen shanzhai makers. And before the Galaxy Note hit Chinese Market, they worked hard to provide a nice looking knockoff, available in Huaqiang Bei, the High Tech Market district of Shenzhen just near Hong Kong in China.  The device has very similar details and look with the genuine Galaxy Note. Of course some difference exist. But the best feature is the android 4.0 which is loaded in it with a 5 inches display. But the device has a poor 800 x 480 display and a 9.7mm thickness. This knockoff is powered by a 1Ghz Cortex A9 based MTK6575 chip, 512MB RAM, and a 5-megapixel camera.

Le Samsung Galaxy Note, vendu a 5 millions d’exemplaires en 5 mois a ouvert un nouveau marché pour terminaux hybrides combinant à la fois des fonctions d’un smartphone et d’une tablette. Un produit aussi innovant et génial ne pouvait pas ne pas retenir l’intéret des copieurs de Shenzhen. Et avant même que le Galaxy Note ne soit disponible sur le marchee chinois, ces copieurs ont fait fort et réussi à sortir une copie de belle facture disponible sur les marchés de Huaqiang Bei, le quartier High Tech de Shenzhen, à coté de Hong Kong en Chine.

Cet appareil est tres similaire en apparence au Galaxy Note original; bien sur avec des différences notables. Mais le point fort de ce produit est qu’il tourne sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich et un écran de 5 pouces. Par contre il a une résolution médiocre de 800 x 480 et une épaisseur de 9.7mm. Coté  matériel, cette copie comprend un processeur Cortex A91Ghz  basé sur une puce MTK6575, 512MB de RAM, et un APN de  5 MegaPixels

 

Source: MyDrivers.com

Pourquoi il faut développer des applications pour les téléphones mobiles “chinois”

Depuis 2006, les téléphones mobiles “chinois” ont fait leur entrée en Afrique Sub saharienne, et de façon plutot réussie. Sans se tromper et surtout sans chercher a commander d’onéreuses etudes statistiques, il suffit de regarder dans les rues d’Abidjan, de Bamako, de Niamey, de N’Djamena, de Pointe Noire, de Kisangani, de Mombassa, Dar-Es-Salam et j’en passe pour remarquer des téléphones mobiles, généralement a double ou triple carte SIM et avec des sonneries fortes et pratiquement toutes identiques. Il est indéniable que le boom de la téléphonie mobile en Afrique qui est reconnues et saluée par tous les opérateurs et professionnels du milieu des télécommunications comme de l’économie en général, il est indéniable dis-je que ce boom soit lie a l’approvisionnement simplifie en terminaux mobiles dont le cout abordable se justifie par la provenance chinoise.

http://mncompact.files.wordpress.com/2010/01/africans1.jpg

Toujours avec le boom des technologies (TIC), de plus en plus d’africains développent des applications mobiles. Il faut comprendre que les plateformes les plus adoubées par ces developpeurs sont celles qui dominent en ce moment le marche des “SMARTPHONES”: IOS de Apple (iPod, iPhone, iPad et AppleTV) et Android. JAVA aussi intéresse beaucoup ces developpeurs du continent.

Les telephones communément appeles telephones chinois utilisent des généralement des puces (chip) MTK produites par la société Taïwanaise MEDIATEK. Cette société est deuxième producteur de puces pour téléphones mobiles au monde après QUALCOMM du fait de l’énorme production Chinoise. En 2010, la chine a produit 1.015 milliards de téléphones mobiles représentant 71% de la production mondiale puis en a exporté environs 758 millions. La plupart des téléphones chinois avec puce MTK tournent sous un système d’exploitation basé sur Nucleus RTOS avec un Framework MMI (ou PlutoMMI). Souvent du Java RE mais pas toujours le cas. De plus MediaTEK commercialise son SDK. Même si cette société semble difficile d’accès, investir dans le développement mobile visant ces mobiles apparait un créneau porteur.

Alors, developpeurs mobiles du continent, pensez a développer pour une plus large audience. Les plus nombreux utilisateurs du mobile n’ont pas de smartphones. Et surtout pour la majorité, ils utilisent des téléphones chinois. Alors….

Should we kill the PC now?

When IBM launched the PS/2 in early ’80s, the PC started to be “Personal”. Users in corporate environments as well as famillies were now able to own their “computers”.

As R&D was doing an incredible progress, we started to use more and more powerful machines. From Megahertz and KiloBytes we now talk about Gigaherts and TeraBytes. In around 30 years, we jumped exponentially reagarding power, usefullness and usability of computers and other high tech gadgets.
The golden age of PCs ran from 1980 to 2010. During those 30 years, personal computing got powerful and easier. But this period can be divided into 2 phases. First, desktop PCs entered houses and benefited a lot with appearance of Internet and its spreading by end of 90s. From 2000, Laptops started to grow as with the boom of Internet, users as well as home users or professionnal users started to thing mobile. Then mobility became a major concern. Laptops from en of 1st decade of 21st century started to move to the netbook era. With the big intro of Tablets by Apple in 2010, PCs started to decline. Irremediably? not so sure. But what is obvious is that the use of computers is tied with the use of internet now. The world of computers is “connected”. And as we want everything to be instant done, we need mobile devices as well as we need it “small” (even if smatphones are getting bigger and bigger these days).
Now, software vendors as well as most of big players in the computer business are coming with economic models reducing costs and enhancing revenue. Most business softwares are sold online, traning offered online.
Things are changing and the PC is definitely no more useful as it was when internet was not exsisting or not so common and widespread.
But don’t you think computer litteracy is tied to a PC?